Décès de l’artiste Mohamed Melehi

La Fondation Nationale des Musées a appris, avec une grande tristesse, le décès de l’artiste Mohamed Melehi.

Melehi était un artiste majeur et un pionnier de la modernité qui a marqué des générations.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille.

Biographie de l’artiste

Mohammed Melehi est né à Assilah en 1936, il fait ses études d’abord à l’Ecole des Beaux-Arts de Tétouan avant de se lancer dans des formations académiques à Paris, Séville et Madrid, puis en Italie et aux Etats-Unis où il s’influence des débats artistiques sur le hard Edge, le formalisme abstrait et l’abstraction géométrique.

Melehi est parmi les artistes les plus actifs et engagés de sa génération, outre sa vocation d’artiste, il est aussi pédagogue qui a enseigné à l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca de 1964 à 1969, il a créé et dirigé la revue artistique et littéraire « Intégral » en 1971. Melehi a également occupé des postes de responsabilité aussi bien au sein du Ministère de la Culture qu’à celui des Affaires Etrangères.

Figure emblématique de l’art marocain, une rétrospective consacrée à sa carrière prolifique a eu lieu à l’IMA en 1995. Ses œuvres sont également présentes dans les plus grandes institutions internationales.

Melehi participe aux cotés de Belkahia, Chebâa, Atallah, Mustapha Hafid et Hamidi à la célèbre exposition manifeste sur la place Jamaâ El Fna à Marrakech et puis sur la place du 18 Novembre à Casablanca en 1969. Il est aussi cofondateur du Festival culturel d’Assilah en 1978.

Après ses débuts figuratifs durant ses premières années de formation, Melehi s’oriente très tôt vers une abstraction géométrique qui s’inspire du répertoire des formes. L’art de Melehi s’inscrit dans la mouvance radicale des années 60 aspirant à opérer une rupture avec les arts coloniaux, ses tableaux donnent à ressentir l’esprit d’une révolution esthétique et l’ardente volonté du changement que le Maroc a connu après l’indépendance.

Leave A Reply